Entretiens Presse

"Notre humanité est en jeu", entretien avec Thibaut Kaeser à propos de L'Intelligence artificielle ou l’Enjeu du siècle, Écho Magazine (Genève), 21 février 2019.
"Éric Sadin est l’un des rares philosophes à cerner les enjeux liés au tsunami technoéconomique. Sans catastrophisme, mais avec lucidité et vigilance intellectuelle".

" Faut-il avoir peur de l'intelligence artificielle ?", débat avec Gaspard Koenig animé par Frédéric Taddeï, Interdit d'interdire, RT, 23 septembre 2019.
www.youtube.com/watch

"Criticando le ragioni degli androidi", deuxième critique parue dans le Corriere della Sera à propos de Critica della ragione artificiale, cette foi-ci signée Giulia Cimpanelli.
"Per Sadin la ccoperazione uomo-machina non esiste e non esisterà mai. Più il livello delle competenze automatizzate sarà perfezionato, più la valutazione umana diverrà inutile."

«Eric Sadin "voco contre" le big tech anti-umaniste»
Article signé Edoardo Segantini paru dans Il Corriere della Sera à propos de Critica della ragione artificiale. Una difesa dell'umanità.

« Il mondo dei robot disincantati », bel article de Benedetto Vecchi paru dans le quotidien italien Il Manifesto, à propos de Critica della ragione artificiale.
 

"L’intelligenza artificiale, è il nuovo antiumanesimo?", entretien avec Simone Paliaga à propos de Critica della ragione artificiale. Una difesa dell'umanità, pour le grand quotidien catholique italien Avvenire. "Éric Sadin, uno dei più acuti critici dell’espansione dell intelligenza artificiale."

"Il potere digitale è une spettro sulle nostre vite", entretien avec Simona Orlando à propos de Critica della ragione artificiale (Luiss, mai 19), paru dans Il Messaggero le 27 mai 2019.

« C’est l’obsession du siècle. La priorité nationale. Le nouvel horizon du capitalisme. États, universités, entreprises – à commencer par les Gafam – investissent des sommes colossales dans l’intelligence arti- ficielle (IA) et l’exploitation des datas.

« Alors que l’intelligence artificielle est partout présentée comme la nouvelle frontière, peu de points de vue critiques émergent sur ce mot-valise de la start-up nation. C’est pour cette raison que les travaux du philosophe Éric Sadin sont précieux, marqués par une constance analytique qui s’affine de livre en livre.

"Cerveau 1 – Processeur 0", recension de Sébastien Navarro à prpos de L’Intelligence artificielle ou l’Enjeu du siècle parue dans le mensuel CQFD.  

Syndiquer le contenu