"Faire Sécession. Une politique de nous-mêmes"

2021
L'échappée

Parution de Faire Sécession. Une politique de nous-mêmes, L'échappée, 242 pages, 17€ ; en librairie à partir du 21 octobre 2021.

 

 

4EME DE COUVERTURE.

 

Un phénomène impensable est en train de se produire : l’agonie du néolibéralisme. Tous ses excès – et la crise du covid – ont confirmé sa nocivité.

Nous nous mettons alors à espérer un monde plus juste qui adviendrait grâce au retour de l’État providence, à la prise en compte des questions écologiques et à une participation citoyenne accrue.

Un véritable paysage de carte postale en somme.

Or, rien de cela ne nous sauvera du pouvoir des algorithmes, de la marchandisation intégrale de nos vies par l’industrie numérique, ou du déploiement d’une télésocialité contribuant à notre « isolement collectif ». Autant de processus qui engendrent de nouveaux types d’assujettissement, ignorés de la « grande politique ».

Si nous savons que l’enjeu majeur de notre époque est d’être partie prenante des affaires qui nous regardent, cette aspiration prend des formes trop éparses, ne répondant à aucun projet commun défini en ce sens.

À contre-courant de cette tendance, ce livre renouvelle les perspectives d’émancipation, en dressant un registre d’actions concrètes.

Cela suppose de mener une critique des discours défendant des intérêts privés, de ne plus subir de situations iniques et de constituer un foisonnement de collectifs – dans tous les domaines de la vie – favorisant l’expérimentation, la meilleure expression de chacun, tout en étant soucieux de ne léser ni personne, ni la biosphère.

Après tant de désillusions, le moment est venu de ne plus nous en remettre à des instances tierces pour nous engager dans une impérieuse et salutaire politique de nous-mêmes.

Sommaire: 

 

INTRODUCTION

 

BRISER NOTRE ISOLEMENT COLLECTIF

 

I.  LA SOCIÉTÉ ANONYME

 

1 Le processus de dépersonnalisation

2 La puissance politique du temps réel

3 La télésocialité généralisée ou la grande régression

4 Avoir vingt ans dans les années 2020

 

II LES FORMES DE NOTRE IMPUISSANCE

 

1 Souffle coupé

2 L’hubris écologique

3 Grandeur et limites de la critique du capitalisme

 

III LA BATAILLE DES REPRÉSENTATIONS

 

1 La manufacture du langage

2 La société critique

3 Ce (trompeur) « social-écologisme » qui vient

 

IV MORALE DU REFUS

 

1 Désuétude de l’insurrection

2 Le devoir – catégorique – d’interposition

3 Petite théorie (critique) de la ZAD

 

V INSTITUTIONNALISER L’ALTERNATIF

 

1 Nos grandes illusions

2 Le printemps des collectifs

3 Les règles fondamentales de la convivialité

 

CONCLUSION

 

« DE L’AMITIÉ COMME MODE VIE »