L'humanité augmentée

L'HUMANITÉ AUGMENTÉE
L'administration numérique du monde
 
L'échappée, collection "Pour en finir avec", mai 2013.
Hub Award 2013 de "L'Essai de l'année le plus influent sur le digital".
3e volet d'une trilogie, faisant suite à Surveillance Globale (Climats/Flammarion, 2009), et à La Société de l'anticipation (Inculte 2011).
 
4e de couverture : 
 La révolution numérique est en passe de s’achever. Miracle d’une interconnexion intégrale aujourd’hui réalisée, reliant virtuellement tout être, chose et lieu, inscrivant la dynamique électronique comme une strate indissociable de l’existence. Nouvelle ère désormais caractérisée par la sophistication ininterrompue de l’intelligence computationnelle, s’offrant comme un organisme cognitif augmenté mis à la disposition de tous. 
Puissance capable de fureter dans les réseaux, de collecter et d’analyser toutes données pertinentes, de cartographier une infinité de situations globales ou locales, et de proposer ou de projeter en temps réel des solutions sécurisantes ou optimalesRobots clairvoyants – à l’instar de ceux à l’œuvre dans le trading automatique –, habilités à prendre des décisions à notre place, contribuant à ce que s’opère une sournoise et expansive délégation de pouvoir aux machines, marginalisant une humanité dont les attributs intellectuels se trouvent pour partie débordés par ses propres créations.
Éric Sadin, dans cet essai incisif et dense, à l’écriture élégante, explore nombre de phénomènes déjà pleinement à l’œuvre et appelés à s’étendre considérablement dans les années à venir, signalant l’émergence troublante d’une sorte d’humanité parallèle, constituée de flux électroniques intelligents voués à administrer « pour le meilleur et le moindre risque » la course du monde du XXIe siècle. 
 
 
SOMMAIRE 

INTRODUCTION : L’émergence d’une cognition artificielle supérieure

I : De la révolution numérique à l’avènement d’une Anthrobologie

II : La vie robotiquement administrée

III : Dimension totémique de la technique

IV : De l’intelligence à la « vie » des processeurs

V : Du sujet humaniste moderne à l’individu algorithmiquement assisté 

CONCLUSION : La Condition anthrobologique