3 COLLOQUES / MUTATIONS CONTEMPORAINES

3 COLLOQUES / MUTATIONS CONTEMPORAINES
-------

"GLOBALE PARANOÏA – FORMES & PUISSANCE DE LA SURVEILLANCE CONTEMPORAINE"
Colloque conçu et organisé par Éric Sadin
Paris, Palais de Tokyo, 11 & 12 avril 2008

L’accélération technologique, la menace terroriste, l’agressivité marketing forment une nouvelle et implacable triade favorable à la formation d’un "continuum" ininterrompu de dispositifs de surveillance. L’entrecroisement récent et toujours plus dynamique de facteurs hétérogènes produit une sorte de "bouillon de culture" composé "d’ingrédients idéaux", qui ne cesse de resserrer les mailles de la matrice globale. Ces éléments peuvent être décomposés et précisément identifiés : généralisation de l’interconnexion, de la géolocalisation, de la vidéosurveillance ; expansion de bases de données ; développement de la biométrie, de logiciels d’analyses comportementales ; miniaturisation des dispositifs ; présence de plus en plus fréquente de capteurs et d’étiquettes radio (RFID) ; traque informationnelle contre le terrorisme ; stratégies marketing fondées sur le tracking et l’individualisation des profils. C’est l’ensemble de ces couches que nous examinerons au cours de notre rencontre, chacune envisagée dans ses spécificités, autant que dans leurs complexes interactions.
Ce sont notamment la nature de leur extension, leur structuration technique, leur efficacité et leur précision, les cadres légaux qu’elles  perturbent, le droit à la vie privée qu’elles peuvent menacer, qui constituent autant de questions que nous envisagerons. Les formes actuelles et en devenir de la surveillance se situent au cœur de nombreuses interrogations et problématiques actuelles ; elles appellent de saisir la nature composite des dimensions en jeu, d’ordre technique, économique, politique, social, juridique, éthique, culturel, esthétique. Un des objets de ce colloque consiste encore à développer une posture active, à encourager des effets de conscience et de lucidité relativement aux puissances computationnelles de captation et d’analyse des comportements quotidiens. Notre entreprise envisage l’exploration du champ de la surveillance comme un prisme d’observation privilégié de notre environnement contemporain, en la tenant comme un enjeu anthropologique majeur de notre temps. [ES]

Éric Sadin : "L’individu hypermoderne quantifié : les bases de données au cœur de la surveillance contemporaine".

Bloc #1
Missions CNIL / Puces RFID / Environnements intelligents / Nanotechnologies
.

Sophie Vulliet-Tavernier : "Informatique et Libertés : nouveaux enjeux ; une vigilance nécessaire".
Michel Alberganti : "Puces RFID et surveillance par les objets : libertés individuelles et démocratie menacées ?".
François Denieul : "Environnements intelligents & Intelligence ambiante :  amplification des pouvoirs de surveillance ?"
Alexei Grinbaum : "La veille nanotechnologique à l'intérieur du corps".

Bloc #2
Techniques biométriques / Documents d’identité biométriques / Questions juridiques / Techniques de renseignement high-tech
.

Bernadette Dorizzi : "Vérification d'Identité biométrique : comment, pourquoi, pour quel usage ?"
Pierre Piazza : "Les problèmes soulevés par la biométrisation des identités à des fins de sécurité".
Gérard Haas : "Coup d’État technologique et vertiges juridiques".
Xavier Raufer : "Nouvelles menaces terroristes et criminelles : à quoi sert la haute technologie ?"

Bloc #3
Sécurité des usages numériques / Mobilité & traçabilité des personnes / Tensions sécurité/liberté / Stratégies & profilages marketing.

Michel Riguidel : "Concepts et paradigmes pour sécuriser l'intimité numérique".
Didier Bigo : "Libre circulation des personnes, surveillance, traçabilité et gestion d'un futur menaçant : le Ban-optique".
Anastassia Tsoukala : "Liberté(s) et sécurité(s) : objectifs inconciliables ?"
Antoine Rebiscoul : "Collectes informationnelles & individualisation des profils : stratégies marketing et publicitaires contemporaines".

Bloc #4
Résidences sécurisées / Une machine théâtrale de surveillance / Pratiques artistiques &  technologies de surveillance / Internet du futur : prospectives.

Stéphane Degoutin : "Les gated communities : vivre à l’abri, au sein des réseaux urbains".
Éric Sadin + Fabric | ch : "Globale_Surveillance : de la représentation à la quantification, un prototype théâtral contemporain".
Emmanuel Mahé : "Technologies de surveillance & pratiques artistiques : résister à un "globalitarisme" émergent ?"
Bernard Benhamou : "Enjeux éthiques et politiques de l’Internet du futur".

------

"PHYSIQUE/VIRTUEL"
Conçu et organisé par Éric Sadin
Médiathèque d’Orléans, 10-11 mai 2005

Biométrie / Nanotechnologies / Géolocalisation / Relations homme-machine / Espaces intelligents / Vêtements intelligents / Design hybride / Architecture hybride / Jeux électroniques / Théâtre & interactivité / Capteurs & danse contemporaine / Installations interactives / Littérature & pluralités informationnelles / Musées virtuels / Enseignement & nouvelles technologies / Numérisation du savoir / Bibliothèques virtuelles / Information imprimée et information en ligne / Questions juridiques...

L’enjeu du colloque "Physique/virtuel" consiste à explorer la nature des nouveaux types d’entrecroisement entre surfaces physiques, données numériques et réseaux de télécommunication. Contrairement à ce qu’on pouvait encore imaginer à la fin des années quatre-vingt-dix, les données "immatérielles" n’occupent pas de position autonome et repliée "à l’écart du réel", uniquement situées sur des réseaux invisibles, mais au contraire s’entrelacent toujours davantage à quantité de surfaces physiques et aux corps humains. De plus en plus de structures et d’objets de la vie quotidienne intègrent des puces électroniques, sont réactifs, interconnectées, et reliées à des satellites de géolocalisation. D’une certaine façon la dimension de "cyberspace" serait repoussée au profit de celle "d’hybrid space" qui renvoie à des nouvelles structures, à la fois constituées d’éléments physiques et numériques, – pluristratifiées.
Ces jeux d’entrelacements correspondent à deux types de relations entre données physiques et virtuelles ; d’une part celles qui associent des présences conjointes (par exemple les médiathèques contemporaines, qui offrent désormais, outre des ouvrages, des consultations de vidéos, de CD audio, de CD Rom, de postes Internet, des corpus numérisés et accessibles ; et d’autre part celles qui entrelacent surfaces physiques et réseaux d’information à l’intérieur de configurations communes, hybrides et réactives (objets communicants, espaces ou vêtements intelligents, intégrations toujours plus discrètes et fines de puces électroniques au sein de données physiques ou biologiques, autorisées par l’usage des nanotechnologies…).
La manifestation souhaite explorer les enjeux d’une nouvelle période historique, technique et culturelle qui s’ouvre, fondée sur des principes de complexification et d’extension ininterrompue du numérique, sous forme de "jeux d’intégrations" à la fois plus discrets et aux fonctionnalités étendues. Ce sont ces nouvelles configurations et leurs conséquences sur la culture contemporaine et les pratiques artistiques, qui constituent l’objet central du colloque  "Physique/virtuel". [ES]

"NOUVEAUX DISPOSITIFS TECHNIQUES".

Nel Samama : "Enjeux contemporains et futurs de la géolocalisation des objets et des personnes", par, (Directeur de recherche auprès de l’Institut National des Télécommunications).
Jacky Pierson : "Biométrie : sécurité du futur ?".
Louis Laurent : "Enjeux scientifiques, techniques, industriels, des nanotechnologies".
Arnauld Leservot : "Interfaces, réalité virtuelle, réalité augmentée".

"ARCHITECTURE, DESIGN ; CORPS & CALCULS".

François Denieul : "Espaces intelligents et intelligence ambiante".
Jean-Paul Longavesne : "De nouveaux vêtements – intelligents".
Patrick Keller fabric | ch : "RealRoom(s) et autres projets d’architecture matérielle / non matérielle, localisée / distribuée".
Electronic Shadow : "Design hybride, l’espace démultiplié par l’image et le temps".
Bertrand Seys : "Joueurs et avatars : corps présents et corps projetés".

"THÉÂTRE, DANSE, ART CONTEMPORAIN : CAPTEURS & INTERACTIVITÉ ; POÉSIE NUMÉRIQUE".

Clarisse Bardiot : "Les espaces scéniques des théâtres virtuels".
Frédéric Bevilacqua : "Captation et analyse gestuelle pour la musique et la danse".
Louis-José Lestocard : "Installations interactives, de la présence au fantôme : double "démonique" du spectateur ?".
Éric Sadin : "Une entreprise littéraire au croisement du livre et du numérique : l’exemple de "Tokyo" (P.O.L), & "Tokyo_reengineering", (Prix Pompidou Flash Festival 2004).

"ENSEIGNEMENT ; BIBLIOTHÈQUES & MUSÉES VIRTUELS ; INFORMATION NUMÉRIQUE ; DROIT".

Jacques Perriault : "Éducation et nouvelles technologies, théorie et pratiques".
Corinne Welger-Barboza : "L’exposition du Net art sur le site de musée : le document à l’œuvre".
Caroline Wiegandt : "Historique et perspectives de Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale de France".
Pause.
Boris Razon : "Complémentarités entre version imprimée du Monde et la nouvelle version du Monde.fr".
Olivier Iteanu: "Le droit contre la technique ?".

------


TEXTUALITES & NOUVELLES TECHNOLOGIES
Conçu et organisé par Éric Sadin
Musée d’art contemporain de Montréal, octobre 2001.

[Dans le cadre de la "Saison de la France au Québec]

Le colloque "Textualités & nouvelles technologies" a réuni une trentaine de chercheurs français et québécois, issus de disciplines et de champs d’activités distincts, qui tous explorent la nature et la portée des transformations contemporaines de nos rapports à l’écrit, ou qui participent activement à en modifier les conditions. L’objet consistait à exposer d’une façon transversale, les multiples types de mutations qui affectent l’ensemble de l’économie générale du texte, à saisir la spécificité de chaque zone de recherche autant que les effets d’interaction entre elles. La pluralité des interventions a porté sur les enjeux relatifs aux questions de numérisation / hypertextualité / nouveaux projets de bibliothèques / bibliothèques numériques / questions économiques / propriété intellectuelle / livres électroniques / nouvelles stratégies éditoriales / linguistique computationnelle /  archivage / réutilisation de fonds anciens / indexation de l'image / intelligence artificielle / relations homme-machine / convergence / langage génétique / poésie & techniques...
[Actes publiés dans éc/artS#3]

Eric Sadin : "Surfaces urbaines / territoires textuels > signs, bits & the city".
François Rastier : "Ecritures démiurgiques".
Pierre Lévy : "L’hypertexte, une nouvelle étape dans la vie du langage".
Yann Moulier Boutang : "Nouvelles frontières de l'économie politique du capitalisme cognitif".
Michel Valensi : "Gratuité des savoirs et commerce du livre".
Anne Latournerie : "Aux sources de la propriété intellectuelle, quelques clés pour une lecture politique et culturelle des batailles du droit d’auteur".
Axel Sowa : "La bibliothèque, usure et futur d’une typologie architecturale".
Henri Hudrisier : "L’évolution normalisée du document comme moteur de la convergence multimédia et de l’émergence du Web sémantique".
Franck Bauchard : "Le théâtre entre textualité et nouvelles technologies".
Ollivier Dyens : "La texture de la nouvelle connaissance".
Hervé Fischer : "Du livre, du papier et du cathodique".
Dominique Quessada : "L’image asservie".
Lyne Da Sylva : "De la connaissance à l’anecdote, l’évolution récente de l’accès à l’information".
Hélène Richy : "Traitement électronique de documents anciens".
James Turner : "Le lien indissociable entre texte et image".
Yannick Maignien : "Les bibliothèques numériques et les enjeux de savoir".
Patrick J. Brunet : "Les usages d’internet, entre continuité et rupture".
Knowbotic Research : "Urban Agency – making interfaces inflammable".
Samuel Archibald : "Gérer la menace, le labyrinthe, la ville et le corps comme métaphores fondatrices de l’espace hypertextuel".
Olivier Pujol : "Avenir du livre électronique".
Saïd Tazi : "Ecriture consciente, une démarche pour une lecture optimisée".
Bernard Victorri : "Espaces sémantiques et représentation du sens".
Ioannis Kanellos : "Texte et intertexte, concepts de médiation entre les nouvelles technologies et le requisit d’une assistance à la compréhension".