Réimpression de "La Silicolonisation du monde"

Date: 
Sa, 2017-06-17 07 - 17

Les 10 000 exemplaires correspondant au tirage initial de  La Silicolonisation du monde épuisés, réimpression de 5000 exemplaires, merci aux libraires, journalistes, lecteurs.


"Un livre magistral", Sébastien Lapaque, Marianne.  


"Un livre référence", Christel de Taddeo, Le Journal du dimanche.


"Mythe de la start-up, précarisation des travailleurs, dépossession des capacités créatrices… Le philosophe Eric Sadin dénonce les ravages de la vision du monde propagée par le « technolibéralisme". Jean-Christophe Féraud, Libération.


"J’ai adoré ce livre", Laurence Luret, France Inter.


"La Silicolonisation du monde est un ouvrage fondamental, majeur. (…) Un livre incontournable", Pascal Hérard, TV5 Monde.


"Un livre absolument passionnant", L’Express Styles.


"Éric Sadin construit depuis plus de dix ans une œuvre importante sur les enjeux et les effets pervers de la frénésie technique innovatrice", Jean-Marie Durand et Anne Laffeter. Les Inrocks.


"Un livre essentiel", Pierre Thiesset, La Décroissance.


"On ne saurait tarir d’éloges devant le livre d’Eric Sadin et son opération de décryptage historique, philosophique, économique, idéologique, sociologique, rhétorique de la révolution numérique que nous vivons", Mark Hunyadi, Le Temps.


"Un Livre remarquable", Vincent Tremolet de Villers, Le Figaro.
 
"La Silicolonisation du monde est un livre passionné et passionnant. Le livre d’Éric Sadin est un utile contrepoids à la propagande médiatique. (…) Sadin analyse avec une rare pertinence la pulsion libidinale, la volonté de toute-puissance, qui anime nos nouveaux maîtres du monde." Éric Zemour, Le Figaro.


"Le philosophe Eric Sadin est depuis une quinzaine d'années l'un des observateurs les plus critiques des conséquences du numérique sur notre société, et de la vision du monde qui en découle" Pierric Marissal, L'Humanité.


"Dans La Siliconisation du monde, son essai critique le plus abouti à ce jour, le philosophe français Eric Sadin dénonce les ravages d'une vision du monde propagée par le 'technolibéralisme' ". Dorian Peck, Le Vif/L’Express, (Belgique).


"Un essai au vitriol contre la Silicon Valley et son rêve transhumaniste", Ivan Best et Sylvain Rolland, La Tribune.


"Un livre brillant et éclairant », Benoît Georges, Les Échos.


"À contre-courant des convictions dominantes, Éric Sadin ne se fera pas que des amis. Il se pourrait que sa critique passe pour archaïque, qu’elle suscite contresens ou malentendus. Pourtant, si son travail contribue à sauvegarder la vieille vie imparfaite, limitée, incertaine, la seule qui soit humaine, alors un jour, peut-être des survivants lui diront-ils merci", Roger-Pol Droit, Le Monde des Livres.


"Un essai absolument passionnant", Monique Atlan, France 2.


"Un livre à lire absolument", Nicolas Demorand, France Inter.


"Le livre de Sadin s’inscrit dans la tradition des grands essais sur la technique, de Bernananos à Illich. (...)", Eugénie Bastié, Le Figaro Magazine.
 
"Éric Sadin ne se limite pas à éclairer notre futur, il veut organiser la résistance. (…) Sa réflexion féconde devrait nous inciter à garder les yeux grands ouverts, à ne pas sous-estimer notre pouvoir de lucidité, de regard critique, de mise à distance. (…) Un livre pénétrant. », Vincent Giret, Le Monde.